Couverture Toiture : Les Toitures Végétalisées

LES TOITURES VÉGÉTALISÉES : un concept pas si nouveau et tellement écolo

C’est pendant l’ère préhistorique, l’ère paléarctique que cette technique ancestrale voit le jour. Il y a donc des milliers d’années que l’humain installe sur ses toits, l’actuelle petite préféré des propriétaires de maisons, immeubles et villas en tout genre, la très chérie toiture verte.

Le principe est simple :  couvrir d’un substrat et de végétation un toit plat ou en pente.

Esthétique et écologique, ces toitures végétales apparaissent en milieu urbain et rural d’un soucis citoyen nouveau de restauration ou de protection de la biodiversité et de l’Environnement et de l’air que l’on respire en ville et plus particulièrement en ce qui concerne la qualité de l’air et l’atténuation des îlots de chaleur urbaine.

Le toit peut être plat ou incliné, les cas standards, allant jusqu’à 20 %. Des pentes allant jusqu’à 100 % sont possibles

Ses composants

Une toiture végétalisée est constituée de différentes couches. Tout d’abord le support porteur, puis l’isolant thermique, le complexe d’étanchéité et enfin le complexe de végétalisation.

  1. Support porteur: Qu’il soit en béton, en acier ou en bois, tout est possible à partir du moment où le support porteur résiste au poids de l’installation prévue, soit une charge de 80 à 250 kg/m².
  2. Isolant thermique:  La toiture végétalisée peut être mise en œuvre sur tout type d’isolant admis sous étanchéité (polyuréthane, verre cellulaire, laine minérale, polystyrène) dont la résistance à la compression est compatible avec les surcharges prévues.
  3. Le complexe de végétalisation : Il s’agit des matériaux permettant la croissance des végétaux. Il assure aussi une fonction de drainage en permettant l’évacuation de l’eau et une fonction de culture en favorisant l’ancrage et la nutrition des plantes.
  4. Le substrat de culture : Les spécialistes des toitures végétales préfèrent utiliser des substrats spécifiques qui doivent être légers et résistants. Ils sont généralement constitués d’un mélange de roches volcaniques, agrégats de pierres légères et absorbantes matériaux expansés. L’épaisseur totale du substrat peut être réduite à 2 cm d’épaisseur pour les rouleaux pré végétalisés, 12 à 15 cm permettant de bénéficier d’une plus grande variété de plantes.
  5. La couche végétale: Elle sera choisie en fonction du climat de la région, de la pente du toit, de l’épaisseur du substrat et de l’ensoleillement général, et la plupart du temps, la végétation ne sera qu’herbacée. On privilégiera ainsi les plantes vivaces très résistantes aux températures extrêmes et qui s’implanteront rapidement pour couvrir les surfaces de sol afin de réduire son dessèchement par le soleil et le vent. On choisira ainsi entre une plantation de type extensive, semi-intensive ou intensive.

 

TOITURE VERTE : QUELS AVANTAGES ?

  1. Redonne aux villes une nouvelle valeur esthétique et revalorisent l’habitat en offrant une bonne solution d’intégration avec l’environnement.
  2. Impact social car elles contribuent à rendre la ville plus calme, moins stressante
  3. Les milieux naturels s’en verront soulagés par cette augmentation de la superficie disponible en espace de nature, accessible ou non.
  4. Qualité de l’air et santé préservées : la végétation supplémentaire apportée par les toitures végétales crée un apport d’oxygène dans les villes tout en filtrant bon nombre de polluants atmosphériques. Les végétaux retiendront également la poussière et réduiront la quantité de particules en suspension dans l’air.
  5. Plus de nature rime avec amélioration des températures. Ainsi, au Canada, une étude a démontré que la présence de toitures vertes sur seulement 6 % des toits des villes canadiennes ferait descendre la température d’environ 1,5°C.
  6. Plus de confort et plus d’économies aussi, avec une meilleure protection contre les chocs thermiques pour le bâtiment et ses occupants,les toitures végétalisées permettant une réduction importante des variations de température.
  7. Ainsi, en termes de finance, la toiture végétalisée est la petite préférée des économies riquiquis avec des coûts d’entretien et des surcoûts de construction très abordables.
  8. Véritable gage de qualité, cette technique relativement facile à mettre en place, ne cause aucune altération au bâtiment qui se révèle même plus stable et plus étanche que des systèmes plus classiques de toitures plates.
  9. Les nouvelles techniques de végétalisation offrent la possibilité de gestion des eaux de pluie, grâce au pouvoir « tampon » du substrat végétalisé sur les pluies, la technique est également prisée des assureurs qui ont remarqué que les terrasses végétalisées sont moins sources de sinistres que celles simplement protégées par des feuilles bitumineuses avec ou sans protection en gravier, car le bâtiment subit des chocs thermiques

Il faut compter environ de 6 à 8 € au mètre carré pour une toiture de tuile ou ardoise, TVA en sus;

Retrouvez nous sur le site www.couverture-mayer.com

Publié par Briant Eline

Publié le 02/01/2017

NE PAS: "Copier et coller" sans autorisation.

Auteur: Maisonart

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *